Plantation et entretien des arbres truffiers

Nos arbres truffiers ont été préalablement inoculés par la truffe des Appalaches, aussi appelée la Tuber canaliculatum, unique à l’Amérique du Nord.

La truffe est un champignon souterrain qui vit en symbiose avec les racines de certaines espèces d’arbres. Dans cette relation d’interdépendance, la truffe extrait l’eau et des minéraux du sol qu’elle transmet à son arbre-hôte en échange des sucres produits par la photosynthèse. Ainsi la truffe et l’arbre assurent mutuellement leur survie.

La truffe des Appalaches est indigène au nord-est de l’Amérique du Nord. De couleur cannelle, elle possède un diamètre à maturité de 2 à 12 cm. Elle se caractérise par une odeur puissante, sucrée et musquée, plus que parfaite pour parfumer vos recettes. Avec sa robe fauve et son parfum unique, la truffe des Appalaches aux truffes européennes!

Origine de Truffes Québec Inc.

La patience est la clé du succès

Comme toute bonne chose, la truffe sait se faire attendre.
Il faut compter de 7 à 10 ans pour récolter sa première truffe.
Alors, pour satisfaire l’épicurien en vous, c’est le temps de planter vos arbres truffiers!

Mettez toutes les chances de votre côté

Voici quelques étapes à suivre pour assurer la pleine croissance de vos arbres et une fructification abondante de la truffe d’ici quelques années.

Lieu de plantation

Un terrain avec une orientation plein sud, sud-ouest ou sud-est avec une légère pente est à privilégier.

 

Sol favorable

Votre sol doit être calcaire et avoir une proportion d’argile de moins de 30% et ne pas être riche en matière organique pour favoriser la fructification de la truffe.

Des tests simples peuvent confirmer ces paramètres à petite échelle, sans avoir recours à une analyse de sol complète :

Contenant = Taux de calcaire

Taux de calcaire

Pour confirmer le taux de calcaire, versez une petite quantité de vinaigre pur sur le sol à nu, sans pelouse. Au contact du vinaigre, si le sol devient effervescent, il est probablement calcaire.

Cylindre = Quantité d'argile

Quantité

Pour évaluer la quantité d’argile dans le sol, façonnez avec de la terre mouillée un cylindre, puis essayer de le plier. Si le cylindre plie sans casser, le sol contient trop d’argile pour permettre la fructification de la truffe.

Petits arbres = Couleur du sol

Couleur du sol

Un sol risque de contenir trop de matière organique s’il est foncé et ressemble à du compost ou de la terre noire.

Plantez vos arbres lors d’une journée nuageuse, où les températures se situent entre 10 et 20 degrés et que les vents sont légers.

  1. Arrosez le substrat et les racines du plant truffier.
  2. Creusez un trou d’un diamètre et d’une profondeur de 20 à 30 cm.  Il faut faire attention à ce que l’arbre ne soit pas planté trop profondément.
  3. Assurez-vous d’avoir la bonne profondeur en gardant l’arbre dans sa caissette et en le déposant dans le fond du trou. La base de l’arbre (le collet) devrait arriver à la même hauteur que le sol. Le tronc ne devrait jamais être couvert de sol et les racines, qui se trouvent dans la caissette ne devraient jamais être hors du sol.
  4. Retirez l’arbre de la caissette délicatement en tenant l’arbre d’une main à l’envers, le tronc inséré entre vos doigts et en tirant sur la caissette de l’autre main. Comme le substrat est mouillé, n’hésitez pas à pincer légèrement la caissette pour libérer l’arbre de celle-ci.
  5. Placez l’arbre dans le trou en gardant la motte bien intacte. L’arbre doit être planté le plus droit possible (perpendiculaire au sol).
  6. Remplissez le trou de plantation avec la terre qui a été enlevée initialement. Vous pouvez aussi ajouter un terreau pauvre en matière organique si vous en avez. Ce type de terreau est disponible dans les centres jardin.
  7. Compactez légèrement la terre avec les mains pour que le sol autour de l’arbre soit un peu plus profond pour empêcher de ruisseler.
  8. Arrosez le plant avec 2 à 4 litres d’eau.
  9. Vérifiez que le collet du plant soit situé environ 2 cm sous la surface de la terre ajoutée.
  10. Installez votre tuteur et votre tube de protection. Il est important que ceux-ci soient solidement en place pour ne pas blesser l’arbre lors des grands vents.

Espacement

Garder un espacement de 2 mètres entre les noisetiers et de 4 à 6 mètres avec les chênes. Ces distances permettront à vos arbres de créer des conditions propices à la production de mycélium truffier. Il peut être adéquat de choisir un plus grand espacement selon l’aménagement de votre jardin, mais cela pourrait retarder l’apparition de truffes.

Irrigation

S’il n’a pas plu dans les trois premiers jours suivants la plantation, arrosez chacun des arbres avec 2 à 4 litres d’eau supplémentaire.

    • Si l’arbre est planté à l’automne, il devrait recevoir assez d’eau par la suite.
    • Si l’arbre est planté au printemps ou à l’été, assurez-vous que l’arbre reçoive 2 à 4 litres d’eau aux 14 à 20 jours en tenant compte des précipitations naturelles d’eau de pluie.

Protection

Après la plantation d’arbres feuillus et pour les deux à trois années suivantes, considérez fortement l’ajout d’un tuteur et d’un tube de protection pour protéger vos arbres d’éventuels ravageurs, tout en formant un microclimat autour de l’arbre favorable à son développement.

Phase d’implantation du plant truffier (0 à 2 ans après la plantation)

C’est durant cette phase que le plant produit beaucoup de racines fines sur lesquelles la symbiose se développe. L’objectif de la phase d’implantation est d’assurer une reprise rapide des plants truffiers ainsi qu’une bonne croissance racinaire et végétative, pour pouvoir retirer les matériaux de protection au troisième printemps après l’implantation.

Travail du sol
Au printemps, avec une griffe de jardin ou une bêche  ameublir le sol sur une profondeur de 20 à 30 cm et un rayon d’un mètre autour du tronc.

 

Irrigation
S’il ne pleut pas, fournir de 2 à 4 litres d’eau tous les 15 à 20 jours.

 

Désherbage
S’il n’y a pas de paillis autour de l’arbre, retirer la végétation à proximité du tronc et autour de celui-ci pour un diamètre total d’un mètre. Profitez-en pour faire une inspection visuelle de l’arbre pour vérifier sa santé.

 

Fertilisation

Année 1

  • Utilisez de l’engrais hydrosoluble biologique de type l’hydrolysat de poisson pour fertiliser les plants truffiers au même moment que l’irrigation.
  • Mettez une demi-dose de la recommandation qui figure sur l’étiquette ou l’emballage dans l’eau d’arrosage lors de chaque irrigation.
  • Cessez la fertilisation après le 1er

Exemple hydrolysat de poissons (2-4-0,5)

  • Marque : Acadie
  • Dosage sur emballage : 10 ml par litre d’eau
  • Dose recommandée (demi-dose de l’emballage) : 5ml par litre d’eau

 Année 2 et 3

  • Si les arbres sont frêles, continuez avec de l’hydrolysat de poisson
  • Si les arbres sont vigoureux, remplacez l’hydrolysat de poisson par du fumier de poule en granules de type Actisol (ou son équivalent) à 50g/m2 autour de l’arbre une fois par année.

 

Tailles 

  • Année 1 : aucune taille à prévoir.
  • Année 2 et 3 : taille pour avoir une seule tige dominante (tronc unique).
  • Aucune taille des noisetiers pour l’année 1-2-3.

Phase d’installation du mycélium truffier (3 à 8 ans après la plantation)

On observe maintenant un brûlé, une zone au pied des arbres où l’herbe est plus courte et moins abondante. L’objectif est de favoriser le développement du brûlé, des arbres et des truffes.

 

Travail du sol
Au printemps, avec une griffe de jardin, ameublissez le sol sur une profondeur de 20 à 30 cm.

 

Irrigation
Lors de sécheresse, arrosez seulement lors le sol est sec à 20 cm de profondeur.

 

Désherbage
Continuez d’enlever les mauvaises herbes dans un rayon de 50cm autour de l’arbre.

 

Taille
Retirez simplement les branches latérales pour permettre l’accès à l’arbre.

 

Fertilisation
Continuez la même fertilisation que la phase précédente.

Phase de production (9 ans et plus après la plantation)

Les arbres commencent à fructifier et les truffes sont récoltées.

L’objectif est d’entretenir le travail des dernières années et maintenir de bonnes conditions d’humidité.

Questions fréquemment posées

Pourquoi faut-il un sol avec un pH élevé et faible en matière organique?

De façon générale, le pH des sols québécois est plutôt acide alors qu’en trufficulture, on recherche un pH basique, c’est-à-dire au-dessus de 7. À un pH élevé au-dessus de 7, le développement et la croissance de la truffe sont favorisés au détriment d’autres champignons du sol.  Au Québec, la majorité des sols ont tendance à être acides. Si vous ne voulez pas procéder à une analyse de votre sol pour déterminer précisément le pH, vous pouvez assumer que celui-ci est probablement acide. Pour élever le pH de votre sol, considérez ajouter de la chaux calcique ou dolomitique (magnésienne) à la volée. La chaux est disponible en sac dans tous les centres jardin. Ce sont les carbonates contenus dans la chaux qui neutralisent l’acidité du sol.

Bon à savoir!

Il existe une relation inversement proportionnelle entre le pH et la teneur en matière organique d’un sol. En effet, plus la teneur en matière organique est élevée, plus le pH du sol devient acide (faible). C’est pourquoi il n’est pas recommandé de planter un arbre truffier dans un sol qui contient beaucoup de matière organique, comme de la terre noire ou du compost acheté dans un centre jardin.

Pourquoi devrais-je protéger mes arbres truffiers avec un tube de protection?

Le tube de protection est un cylindre ouvert de chaque côté qui permet à l’arbre truffier de recevoir la lumière et l’eau nécessaires à sa croissance du plant tout en empêchant les animaux de manger la tête de l’arbre. À l’intérieur du tube de protection se crée un microclimat chaud et humide propice à la croissance de l’arbre. Cette protection agit aussi contre le froid et les intempéries qui peuvent compromettre la croissance et la survie durant les premières années.

Le tube de protection augmente significativement le taux de reprise de l’arbre et sa survie générale. Si vous ne protégez pas vos arbres avec des tubes de protection, la garantie de reprise des arbres truffiers n’est plus valide.

Si vous n’optez pas pour un tube de protection, un arbre tout juste planté bénéficiera d’une protection partielle contre les extrêmes de températures et les intempéries, que ce soit une installation temporaire avec un treillis ou des bardeaux de cèdres par exemple.

Devrais-je mettre du paillis autour de mes arbres truffiers?

En règle générale, vous n’avez pas besoin de paillis pour le trio d’arbres truffiers.

Pour diminuer la quantité de mauvaises herbes et préserver l’humidité autour de l’arbre, vous pouvez considérer un paillis de jute ou de feuilles mortes. Ces types de paillis ne possèdent aucun contaminant pour le mycélium truffier. Par contre, les paillis de cèdres, de BRF, de plastique ne sont pas recommandés pour les arbres truffiers, car ils interfèrent avec la composition chimique et biologique du sol et peuvent diminuer voire empêcher la fructification de la truffe. En d’autres mots, bien que ces paillis soient très efficaces pour diminuer le désherbage et l’arrosage, ils créent un environnement défavorable à la fructification de la truffe.

Comment connaitre la zone de rusticité de mon terrain?

La rusticité est la capacité des plantes à résister aux rigueurs de l’hiver. Le territoire canadien est classifié en zones de rusticité qui vont de 0 à 10. Les chiffres les plus élevés correspondent aux endroits où l’hiver est le plus doux. De plus, chaque zone est divisée en deux classes, soit « a » et « b ». La classe « a » est légèrement plus froide que la « b ». Il existe souvent des microclimats à l’intérieur d’une zone de rusticité donnée.

Pour connaitre la zone de rusticité de votre terrain, visitez le http://www.rusticitedesplantes.gc.ca/

Pour la plantation d’arbres truffiers, vous trouverez sur la page Nos arbres la zone de rusticité pour chaque essence d’arbres. Vous pourrez ainsi faire une sélection adaptés à votre terrain.

Il est important de noter que si vous choisissez des essences d’arbres qui seront plantées à limite de leur zone de rusticité, il faudra prévoir un endroit à l’abri du vent afin de maximiser leur chance de croissance et de minimiser les impacts négatifs que peuvent avoir le vent et le gel sur ces arbres.

BOUTIQUE

Trio chênes truffiers 0,75L

290.00$

Essences : 3 Chênes à gros fruits
Âge : 18 à 24 mois
Format : 0.75 litres

IMPORTANT : Les arbres doivent être ramassés à une date précise.
Veuillez consulter la section points de cueillette pour vous assurer que la date de collecte convient à votre horaire.

Trio chênes truffiers 2,7L

390.00$

Essences : 3 Chênes à gros fruits
Âge : 24 à 36 mois
Format : 2.70 litres

IMPORTANT : Les arbres doivent être ramassés à une date précise.
Veuillez consulter la section points de cueillette pour vous assurer que la date de collecte convient à votre horaire.

Trio truffier mixte 0,75L

290.00$

Essences mixtes : 2 chênes à gros fruits, 1 noisetier américain
Âge : 18 à 24 mois
Format : 0.75 litres

IMPORTANT : Les arbres doivent être ramassés à une date précise.
Veuillez consulter la section points de cueillette pour vous assurer que la date de collecte convient à votre horaire.

Trio truffier mixte 0,75L – 2,7L

390.00$

Essences : 2 chênes à gros fruits, 1 noisetier américain
Âge : 18 à 36 mois
Format : 2.70 et 0.75 litres

IMPORTANT : Les arbres doivent être ramassés à une date précise.
Veuillez consulter la section points de cueillette pour vous assurer que la date de collecte convient à votre horaire.